ménu

es en

Seule ville

Levé no 34 (sur la solitude dans la ville)

Photographies (15 x 10 cm chacune), tirage argentique noir et blanc, 2006-2007.

Vagabondage dans la ville durant lequel j’explore le sentiment de solitude dans une zone urbaine avec laquelle j’ai un sentiment d’appartenance. Les endroits photographiés en témoignent, mais ils seront perturbés ici et là par des images de personnes de ma connaissance.

L’exercice suivait les étapes suivantes : 1. Errer dans la ville durant une journée (de 8 à 12 heures en train d’explorer une relation de solitude avec les lieux) ; 2. Faire une photographie toutes les heures ; 3. Au cas où je tombe sur quelqu’un que je connais, lui faire une photo ; 4. Répéter la même action sur plusieurs jours (mais pas forcément consécutifs).

María Victoria Portelles, Seule ville, photographies.

04.03.2006

María Victoria Portelles, Seule ville, photographies.

08.03.2006

María Victoria Portelles, Seule ville, photographies.

23.05.2007

María Victoria Portelles, Seule ville, photographies.
María Victoria Portelles, Seule ville, photographies.
María Victoria Portelles, Seule ville, photographies.
María Victoria Portelles, Seule ville, photographies.

Textes en rapport

Manual para la conformación de una idea incompleta del mundo

Sur la cartographie subjective (extrait, texte en espagnol) / 06.2004

Tres caminatas

Réflexions (extrait, texte en espagnol) / 04.2011